mercredi 5 juin 2019

Informatique : Le saviez-vous ?

Après un premier article sur les adresses IP, nous allons aborder le rôle de la passerelle ou gateway en Anglais, du masque de sous réseau (NetMask) ainsi que de la communication entre équipements dans un réseau local ou LAN (Local Area Network). Cet article n'est cependant qu'une explication simplifiée.

Afin de joindre un équipement se trouvant à une adresse IP donnée, on se sert du masque de sous-réseau (NetMask en Anglais) afin de savoir si l'adresse IP de destination se trouve sur le réseau local. Par réseau local (LAN), il faut entendre tous les équipements connectés à un switch réseau ou à une box internet soit par câble soit en Wifi.

Lorsque l'adresse IP de destination ne se trouve pas dans le réseau local, la demande est envoyée à la passerelle qui se charge de l'envoyer à son tour vers des équipements informatiques auxquels elle est connectée. Un exemple type est votre box internet qui sert de passerelle et gère vos demandes de navigation sur Internet

Nous allons essayé d'expliquer le fonctionnement à partir d'un exemple. Nous souhaitons joindre un des serveurs de Google dont l'adresse Web (www.google.fr) correspond à 172.217.19.227. L'ordinateur étant connecté à une box internet et possédant la configuration IP suivante :

Adresse IP :192.168.1.4
Masque de sous réseau : 255.255.255.0
Passerelle : 192.168.1.1

Afin de savoir si l'adresse IP de destination (172.217.19.227 dans notre exemple) est sur le réseau local, l'ordinateur va "comparer" les 3 premiers nombres des adresses IP de l'ordinateur et de l'adresse de destination.

Pour effectuer la "comparaison", il se sert de l'adresse du masque de sous réseau. Le masque de sous réseau indique quels sont les nombres des adresses IP devant être identiques, afin de déterminer que l'on est sur le réseau local. Si on a 255.255.255.0  comme masque de sous réseau, c'est les 3 premiers nombres qui seront "comparés". Si on a 255.255.0.0, c'est les 2 premiers nombres.

Dans notre exemple avec un masque de sous réseau de 255.255.255.0 on va :

Comparer 192 avec 172
Comparer 168 avec 217
Comparer 1 avec 19

Ci-dessus, les 3 premiers nombres de chaque adresse IP sont différents, la demande sera donc envoyée à la passerelle.

D'où pour avoir une communication entre équipements sur un même réseau local, il faut que les 3 premiers nombres de chaque adresse IP soient identiques avec un masque de sous réseau égal à 255.255.255.0

Un équipement avec une adresse IP 192.168.1.7 pourra "communiquer" sur le réseau local avec un équipement qui a une adresse IP 192.168.1.22

Dans notre hobby, si on connecte un ordinateur ou smartphone avec une centrale digitale, il faut que les 3 premiers nombres de l'adresse IP de l'ordinateur ou du smartphone soient les mêmes que ceux de la centrale. Dans ce cas là, la passerelle n'est pas forcément nécessaire à moins de devoir se connecter à Internet pour des mises à jours de la centrale par exemple.


samedi 11 mai 2019

RtDrive ECOS


Une nouvelle version de RtDrive Ecos prenant en charge la Mobile Control II de chez ESU vient d'être publiée. Elle prend en charge également la gestion des 31 fonctions pour les décodeurs de locomotive. Cela nécessite la version 4.2.5 ou ultérieure installée sur la centrale ECOS.

L'application RtDrive Ecos version 2.0.7 est téléchargeable sur la Mobile Control 2 en se connectant sur le Play Store de Google.


Pour éviter les problèmes de ralentissement de la manette, une fois que vous avez télécharger la version depuis le Play Store, supprimer votre compte google, ce qui empêchera la mobile Control II de télécharger toutes les autres applications et aussi de les exécuter. Pour la marche à suivre, cliquer sur le lien ci-dessous qui concerne RtDrive Lenz mais qui est totalement applicable à RtDrive Ecos


Afin de réduire les problèmes avec le WIFI de cette manette, il faut que l'application Wi-Fi Keep Alive soit installée sur la Mobile Control II afin d'assurer une stabilité du WIFI. Cette application est automatiquement installée avec la dernière mise à jour disponible sur le site d'ESU.


vendredi 10 mai 2019

Le Digital - Problème avec les moteurs COBALT IP Digital

Au travers de cet article, nous voulions vous faire partager la mésaventure arrivée à un de nos membres qui a installé des moteurs Cobalt IP sur son réseau personnel. Ces moteurs possèdent un décodeur intégré.
Après avoir programmé les adresses sur une partie de ses moteurs Cobalt, il s'est rendu compte que lors de court-circuits au niveau de la voie, les moteurs Cobalt perdaient l'adresse qui avait été programmée. Ce dysfonctionnement n'étant pas systématique. Certains gardaient leur programmation d'autres non.
En cherchant dans les forums, il a trouvé l'explication à son problème. Il semblerait que cela soit lié à une surtension qui se produit au niveau de la voie au moment du court-circuit.
Pour rappel les moteurs Cobalt IP sont alimentés à partir de la voie et non pas avec une alimentation séparée.
La solution préconisée est de mettre un filtre RC composé de 1 condensateur de 0.1 µF en série avec 5 résistances de 470 ohms mises en parallèle (voir la photo du montage ci-dessous)
Il suffit alors de placer ce montage sur votre réseau en le connectant sur une voie qui soit la plus éloignée de la centrale.
Depuis la mise en place de ce filtre RC, les problèmes de perte d'adresse ont disparu.